La Part-Dieu, l’un des quartiers d’affaires les plus importants d’Europe, a été conçue dans les années 60 par l’architecte Charles Delfante. Avec l’implantation de la gare TGV en 1983, ce quartier est devenu le moteur de la croissance et du développement économique de l’agglomération lyonnaise.

Aujourd’hui, ce poumon économique de la métropole fait l’objet d’un total renouveau et le Grand Lyon a souhaité donner une nouvelle dimension à ce hub métropolitain dans sa globalité.

Objectif : renforcer son rayonnement européen et international tout en le rendant plus agréable à vivre pour ses usagers. Plus qu’un projet d’urbanisme, la Part-Dieu se positionne comme un laboratoire urbain intégrant les multiples fonctions, usages et services de la ville de demain.

Le développement de l’offre tertiaire

Aujourd’hui, la Part-Dieu compte 1 million de m² de bureaux. L’objectif est d’atteindre rapidement 1,5 million de m² afin d’assurer une visibilité internationale à Lyon et son agglomération, en pariant sur la verticalité et l’intensité urbaine.

Après la tour Oxygène, d’autres tours doivent voir le jour prochainement, dont Incity en 2015. Une tour de 200 mètres de haut (40 000  m² de bureaux) qui deviendra la première tour tertiaire de centre-ville français labellisée BBC. D’ici quelques années, c’est une véritable skyline qui va se profiler dans le paysage lyonnais. L’ambition affichée est de poursuivre la dynamique d’implantations d’entreprises et d’attractivité d’investissements internationaux.

Lyon Part-Dieu poursuit son également son développement pour devenir l’un des quartiers européens référents pour les activités de pilotage et conception des nouveaux systèmes industriels, énergétiques, urbains et d’infrastructures.

nord ouest

Le projet de la gare ouverte

Aujourd’hui, la gare de Lyon-Part Dieu, qui constitue un important Pôle d’Echanges Multimodal (trains, Transports en Commun Urbains et inter-urbains, 2 roues, voitures, taxis, piétons), accueille plus de 120 000 usagers par jour et selon les études, le chiffre sera de 220 000 usagers d’ici 2013.

Initialement prévue pour en accueillir 35 000, elle ne peut donc plus répondre à la demande exponentielle des voyageurs. C’est pour cela que la gare va être totalement repensée, que ce soit dans le hall, sur les voies ferrées et dans les espaces alentour.

Ce projet prévoit à terme le doublement de la surface d’accueil de la gare, la création d’une nouvelle voie, mais aussi une redistribution des accès et flux de personnes. Les travaux seront réalisés en 2 tranches sur les périodes 2016-2021 et 2020-2028.

gare

Un nouveau quartier à vivre

Tout en restant un pôle économique compétitif, la Part-Dieu veut aussi devenir un quartier plus facile et plus agréable à vivre avec la création d’espaces végétalisés, de rues plus adaptées aux modes doux, de promenades piétonnes…

Cela concerne les résidents des 3 500 logements déjà présents à  la Part-Dieu, mais aussi l’accueil de nouveaux habitants, qui pourront s’installer dans 2 500 nouveaux logements, conçus dans des espaces de qualité et agréables à vivre.